San Bernardino : le FBI affirme avoir déverrouillé l’iPhone d’un des auteurs du massacre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
San Bernardino : le FBI affirme avoir déverrouillé l’iPhone d’un des auteurs du massacre
©Reuters

Fin de partie

San Bernardino : le FBI affirme avoir déverrouillé l’iPhone d’un des auteurs du massacre

Les enquêteurs s’étaient engagés dans une bataille judiciaire avec Apple pour accéder aux données Syed Farook.

Cette fois, cela ressemble à une victoire par KO. Dans le conflit qui l’oppose au géant Apple, le FBI semble avoir trouvé la faille. Depuis la tuerie de San Bernardino (Californie) en décembre dernier, les enquêteurs cherchaient désespérément à déverrouiller de Syed Farook, l’homme du couple tueur. Le FBI s’était alors tourné vers Apple qui avait refusé une telle manipulation, souhaitant protéger les données de ses utilisateurs contre toute investigation policière.

Le débat avait alors fini en justice pour contraindre le géant de Cupertino de déverrouiller ce fameux iPhone. Mi-mars, coup de théâtre, le FBI annonce avoir trouvé une solution, ou plutôt une personne capable de donner aux agents la marche à suivre. Coup de bluff ? Apparemment pas, ce dimanche, un document judiciaire révèle que ‘’le FBI n’a plus besoin d’Apple’’ et annule donc ses poursuites.

Apple avait reçu le soutien de nombreux acteurs du numérique tandis que le FBI cherchait à savoir si Syed Farook avait reçu de l’aide extérieur pour commettre leur attentat, au nom de l’Etat islamique.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !