Samsung : Lee Jae-Yong inculpé pour corruption | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Samsung : Lee Jae-Yong inculpé pour corruption
©REUTERS/Rick Wilking

Enquête

Samsung : Lee Jae-Yong inculpé pour corruption

Le vice-président du célèbre groupe est également accusé de "détournement de fonds, dissimulation d'actifs à l'étranger (...) et parjure".

L'héritier de l'empire Samsung Lee Jae-Yong a été officiellement inculpé ce mardi pour corruption dans le cadre d'un vaste scandale à rebondissements qui secoue la Corée du Sud, ont annoncé les enquêteurs. "Les enquêteurs spéciaux ont inculpé le vice-président de Samsung Electronics Lee Jae-Yong pour corruption, détournement de fonds, dissimulation d'actifs à l'étranger (...) et parjure", a déclaré Lee Kyu-Chul, porte-parole de l'équipe planchant sur cette affaire qui a valu à la présidente Park Geun-Hye d'être destituée.

Le patron et héritier du conglomérat sud-coréen, âgé de 48 ans, a été arrêté le 17 février pour son implication dans une vaste affaire de trafic d'influence qui a entraîné la suspension de la présidente Park Geun-hye. Le bureau du procureur spécial sud-coréen a également annoncé mardi qu'il allait mettre en examen quatre autres responsables, pour corruption, détournement de fonds et d'autres infractions. Trois d'entre eux ont démissionné après leur inculpation.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !