Salon de l'agriculture : Sarkozy ironise sur Hollande | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Salon de l'agriculture :
Sarkozy ironise sur Hollande
©

Bataille à distance

Salon de l'agriculture : Sarkozy ironise sur Hollande

Le président-candidat a inauguré le Salon ce samedi. Il a taclé son adversaire socialiste, qui a prévu de rester dix heures porte de Versailles, mardi prochain.

Annoncé à partir de 8h30, Nicolas Sarkozy est arrivé porte de Versailles avec une heure d'avance pour une première rencontre avec les éleveurs occupés à la traite. Il y est resté environ quatre heures, rapporte le site d'Europe 1. Il était accompagné du ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, mais aussi de Frédéric Nihous (le leader de Chasse, pêche, nature, tradition), qui a récemment renoncé à se présenter pour rallier Nicolas Sarkozy.

Des exploitants agricoles lui ont assuré que leur secteur "allait mieux" et lui ont aussi demandé "qu'on leur fasse confiance" et "qu'on les associe à la défense de l'environnement", a affirmé le président-candidat. "Je crois qu'il faut continuer dans le sens de la compétitivité, du respect des producteurs. Ils sont prêts à respecter eux aussi des normes, mais ils demandent simplement que les contrôles ne soient pas aussi tatillons." "L'économie française a besoin d'une agriculture forte", a aussi déclaré Nicolas Sarkozy.

Le chef de l'Etat en a également profité pour décocher quelques flèches à l'encontre de François Hollande. Interrogé sur la visite marathon programmée par le candidat PS au salon mardi (ce dernier a prévu d'y rester dix heures de 6h à 16h), Nicolas Sarkozy a rétorqué en souriant : "S'il vient ici dix heures, c'est qu'il a beaucoup de choses à se faire pardonner." "Bon, il va leur expliquer pourquoi il veut travailler avec Madame Joly, mais à mon avis, il faudra plus que dix heures", a ironisé le chef de l'Etat.

L'UMP va par ailleurs diffuser à partir de samedi un tract tiré à un million d'exemplaires et titré "Pour Nicolas Sarkozy, l'agriculture sera toujours une priorité". "Après un quinquennat d'efforts, ne laissons pas l'agriculture tomber en friche à cause du PS et des Verts", peut-on lire dans ce tract diffusé ce samedi.

De son côté, le PS accuse Nicolas Sarkozy d'avoir mis l'agriculture "en jachère", dans un tract dressant un bilan chiffré de l'action du président dans ce domaine. "47 fermes cessent leur activité chaque jour", affirme encore le PS, citant le site gouvernemental.

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !