Les salariés de Florange bloquent la voie ferrée en signe de protestation | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Les salariés de Florange bloquent la voie ferrée en signe de protestation
©

Arcelor mytho ?

Les salariés de Florange bloquent la voie ferrée en signe de protestation

Ils dénoncent les contradictions entre les annonces d'ArcelorMittal et de Nicolas Sarkozy.

Les sidérurgistes d'ArcelorMittal n'ont guère apprécié les contradictions entre Nicolas Sarkozy et leur direction sur l'avenir du site de Florange (Moselle).

Les salariés ont entrepris vendredi de bloquer les entrées et sorties de la gare de triage d'Ebange, qui alimente l'usine, entravant au passage les voies du TGV Paris-Luxembourg. Au même moment se tient à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) un comité central d'entreprise qui pourrait décider de l'avenir du site.

Jeudi, Nicolas Sarkozy avait annoncé le redémarrage d'un haut-fourneau au second semestre grâce à l'injection de 17 millions d'euros, avant d'être démenti par un communiqué de la direction d'ArcelorMittal, qui conditionne cette décision à la reprise économique et l'augmentation de la demande d'acier.

En réalité, ces investissements étaient déjà prévus par l'entreprise dans le cadre de la maintenance du site.

Les salariés de Florange fustigent à la fois les "mensonges" du président de la République et l'attitude d'ArcelorMittal, qui se "fou[t] de la gueule du président de la République", selon le secrétaire de FO Walter Broccoli.

Lu sur FranceInter.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !