Saint-Etienne-du-Rouvray : les tueurs se seraient rencontrés sur Telegram moins d'une semaine avant l'attentat | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Saint-Etienne-du-Rouvray : les tueurs se seraient rencontrés sur Telegram moins d'une semaine avant l'attentat
©Capture d'écran de la vidéo d'allégeance diffusée par Daesh.

Express

Saint-Etienne-du-Rouvray : les tueurs se seraient rencontrés sur Telegram moins d'une semaine avant l'attentat

Le Parisien affirme que la police anti-terroriste a découvert que les deux meurtriers du 26 juillet ne se connaissaient pas une semaine avant. Une simple série d'échanges sur l'application Telegram leur aurait suffi pour passer à l'acte.

C'est une information qui émanerait de policiers de la sous-direction anti-terroristes (Sdat). Alors que Abdel Malik Petitjean et Adel Kermiche vivent à 700 km l'un de l'autre, et semble avoir des trajectoires assez différentes, on pouvait se demander ce qui les avaient réuni dans le crime. C'est chose faite : par le biais d'une conversation sur l'application Telegram, on a appris comment les deux tueurs sont entrés en contact. Selon l'AFP, les téléphones auraient "borné" à proximité du domicile d'Adel Kermiche seulement trois jours avant l'attentat.

Dans un groupe de discussion du réseau social, les deux hommes partageaient leur envie de passer à l'action. C'est sur ce réseau qu'on a appris que Kermiche avait été embrigadé par un "cheikh" rencontré lors de son séjour dans la prison de Fleury-Mérogis. A une question posée par un utilisateur "Plutôt hijra ou attentat ?", Adel Kermiche avait répondu "Si tu veux aller au Shâm [le territoire de l'Etat islamique], c'est assez compliqué vu que les frontières sont fermées. Autant attaquer ici". Le message était clair. Mais il l'était encore plus dans un autre message : "Tu prends un couteau, tu vas dans une église, tu fais un carnage, bim. Tu tranches deux ou trois têtes et c'est bon, c'est fini."

Quelques jours avant l'attentat, Abdel Malik Petitjean avait prêté allégeance à l'Etat islamique sur le même réseau et avait évoqué une action violente, le tout filmé. 

Lu sur France TV Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !