Rupture Hollande-Trierweiler : même la presse étrangère la commente | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Une image que l'on ne reverra plus
Une image que l'on ne reverra plus
©REUTERS/Christophe Ena/Pool

Il faut tourner la page

Rupture Hollande-Trierweiler : même la presse étrangère la commente

En Grande-Bretagne, les photos de l'ancien couple font les unes de plusieurs journaux ce dimanche.

François Hollande a annoncé samedi soir avoir "mis fin à la vie commune qu'il partageait avec Valérie Trierweiler". Aucune précision n'a été donnée sur les modalités de cette séparation. Le chef de l'Etat partageait officiellement, depuis 2007, sa vie avec la journaliste de Paris-Match, sans qu'ils soient mariés. Auparavant, durant 28 ans, il avait vécu avec Ségolène Royal, ex-candidate à la présidentielle, avec qui il a quatre enfants. Une rupture qui a été largement commentée en France par la classe politique et les éditorialistes. Mais cette séparation a aussi fait la Une des journaux à l’étranger. 

Lire sur le sujet : Hollande-Trierweiler : l’ex-première dame remercie "l'extraordinaire personnel de l'Élysée"

Séparation Hollande-Trierweiler : les confidences du président au "Time"

Rupture avec Trierweiler : François Hollande pris au piège de la répudiation

Ainsi, le magazine Time a eu l’honneur de recueillir quelques confidences du président de la République. "La vie privée est toujours, à certains moments, un défi. Et elle doit être respectée" affirme, entre autres, François Hollande. "Dans ma situation, je n'ai pas le droit de montrer quoique ce soit. Et je crois que tout le monde peut comprendre que, président ou pas, on a le droit d'avoir une vie privée. Mais bien sûr quand on est président cela crée des devoirs et des obligations", ajoute-t-il.

Mais en Grande-Bretagne aussi, la fin du couple Hollande-Trierweiler est sur toutes les lèvres. Ainsi, The Observer titre "c'est fini", en français dans le texte. Le "Sunday Times" fait sa une avec une photo du chef de l’Etat en compagnie de son ancienne compagne. Mais c’est certainement le "Sunday Telegraph" qui va le plus loin en titrant "La Première Dame est virée".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !