Rupture entre François Hollande et Valérie Trierweiler : le président va lui payer son loyer et lui verser une aide | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Rupture entre François Hollande et Valérie Trierweiler : le président va lui payer son loyer et lui verser une aide
©Reuters

Fair-play

Rupture entre François Hollande et Valérie Trierweiler : le président va lui payer son loyer et lui verser une aide

D'après Paris Match, l'ancien couple se serait accordé sur ce point le week-end du 18 janvier.

Le 9 janvier, François Hollande avertit Valérie Trierweiler de la publication par Closer, le lendemain, d'un article révélant sa liaison supposée avec Julie Gayet. La suite de l'histoire est désormais connue. Sous le choc, celle qui était encore la Première dame est hospitalisée plus d'une semaine à la Pitié-Salpêtrière. La situation du couple présidentiel est finalement clarifiée le 25 janvier. Lapidaire, le chef de l'Etat annonce dans un communiqué : "J'ai mis fin à la vie commune que je partageais avec Valérie Trierweiler." 

Depuis, les langues se délient peu à peu. Officiellement, l'ancien couple est "en bons termes". Valérie Trierweiler, qui se voit poursuivre ses actions caritatives et, peut-être écrire un livre, pourra notamment compter sur le soutien financier de François Hollande, l'homme pour qui la journaliste a abandonné la quasi-totalité de ses activités professionnelles. D'après Paris Match, ils seraient tombés d'accord sur les suites de leur rupture le week-end du 18 janvier. 

Toujours d'après le magazine, le président se serait engagé à payer, "sur ses deniers personnels", le loyer de l'appartement qu'ils occupaient rue de Cauchy, dans le 15e arrondissement de Paris, jusqu'à la fin de son mandat. Il lui versera aussi "une aide pour l'éducation de ses trois garçons". "François veut la sécuriser. Il se montre totalement fair-play", confie un proche du président. 

A lire aussi - François Hollande : sa dernière "vacherie" à Valérie Trierweiler après leur rupture

Lu sur Voici

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !