Royaume-Uni : les policières pourront porter la burqa | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Royaume-Uni : les policières pourront porter la burqa
©Reuters

Et le burkini ?

Royaume-Uni : les policières pourront porter la burqa

La police du comté de Birmingham, en Angleterre, envisage d'autoriser ses agents à porter la burqa, pour améliorer la "diversité" dans ses rangs.

Bientôt des policières en burqa outre-manche ? La police métropolitaine du comté de West Midlands, en Angleterre, a annoncé que pour atteindre son objectif de 30% d'agents de police issus de minorités, contre 9% actuellement, elle envisageait d'autoriser les postulantes à porter la burqa. 

"Nous aurions besoin de considérer nos propres règles et sensibilité culturelle. Il est clair que nous ne sommes pas opposés à la burqa. Actuellement, nous n’avons pas eu de demandes de recrues potentielles à porter la burqa, mais si une telle requête avait lieu, ce serait à prendre en considération", a déclaré le chef de police David Thompson au Telegraph.

La police de West Midlands a lancé en septembre une campagne de recrutement, avec 1.100 postes ouverts, rapporte le Daily Mail. Le journal explique que cette potentielle autorisation de la burqa est loin de faire l'unanimité, tant dans les rangs des habitants que dans ceux des musulmans. Un porte-parole du Muslim Council of Britain (Conseil musulman de Grande-Bretagne) a ainsi estimé qu'il serait "très surprenant" que les burqas soient autorisées dans les rangs de la police. "Le pourcentage de femmes portant la burqa est très, très faible et celles qui le font ne voudraient probablement pas entrer dans la police", a-t-il dit.

Cité par le journal, un membre des forces de l'ordre de Birmingham déclare trouver cette idée "folle" et s'interroge sur efficacité d'une femme en burqa tentant de courir après un suspect.

 

 

Lu sur Geopolis

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !