Royaume-Uni : le Parlement approuve les législatives anticipées | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Royaume-Uni : le Parlement approuve les législatives anticipées
©NIKLAS HALLE'N / AFP

Autodissolution

Royaume-Uni : le Parlement approuve les législatives anticipées

Les électeurs britanniques seront appelés aux urnes le 8 juin.

Le Parlement britannique a approuvé ce mercredi le projet de la première ministre conservatrice Theresa May de convoquer des élections législatives anticipées le 8 juin, annoncé mardi par surprise.

Les députés ont validé l'organisation du scrutin par 522 voix contre 13 après une heure et demie de débats. Une centaine de députés a préféré s'abstenir. Le vote des deux tiers des 650 membres de la Chambre était requis pour valider la mesure. 

L'assemblée actuelle siégera jusqu'au 3 mai, avant une campagne express de cinq semaines. Un an à peine après le référendum du 23 juin, qui a engagé la Grande-Bretagne sur la voie Brexit, ce thème dominera logiquement la campagne.

Le feu vert des députés était attendu puisque les principaux partis d'opposition ont indiqué qu'ils approuvaient l'organisation du scrutin. Même Jeremy Corbyn, le chef du Parti travailliste, avait immédiatement annoncé qu'il y était favorable, bien que le Labour Labour soit distancé de plus de 20 points par les conservateurs dans les derniers sondages. 

Actuellement, Theresa May dispose d'une majorité de 17 sièges. Les premières projections indiquent que les Tories pourraient la porter à plus de 100 députés.

Pour la Commission de Bruxelles, ces élections inattendues ne modifient pas le calendrier. "Les négociations devaient commencer au mois de juin de toute façon", a indiqué son porte-parole en chef, Margaritis Schinas.

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !