Révision constitutionnelle : Juppé dénonce un "exemple caricatural de la réforme inutile qui divise" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Selon l'ancien Premier ministre, ce débat "tourne à la pantalonnade".
Selon l'ancien Premier ministre, ce débat "tourne à la pantalonnade".
©Reuters

Critique

Révision constitutionnelle : Juppé dénonce un "exemple caricatural de la réforme inutile qui divise"

"C'est un coup politique de François Hollande qui a pensé piéger l'opposition mais qui piège sa propre majorité", estime le maire de Bordeaux.

Alors que la déchéance de nationalité a été adoptée de justesse mardi soir à l'Assemblée nationale, Alain Juppé a estimé sur son compte Twitter que la révision constitutionnelle voulue par l'exécutif était une "réforme inutile qui divise tous les groupes du Parlement". 

Lors d'une conférence de presse à Grenoble, la maire de Bordeaux a également déclaré : "C'est un débat qui divise inutilement. C'est un coup politique de François Hollande qui a pensé piéger l'opposition mais qui piège sa propre majorité. A quoi ça sert ? A rien, sinon à éluder les vrais problèmes".

"Je viens d'entendre qu'Emmanuel Macron prenait lui-même ses distances avec le projet du gouvernement. Il fait du Taubira, si je puis dire. Il va peut-être en tirer les mêmes conséquences en quittant le gouvernement", a poursuivi le favori de la primaire des Républicains, qui juge que ce débat "tourne à la pantalonnade".

"C'est un foutoir pas possible ce gouvernement. Tout cela n'est pas sérieux, tout cela donne l'impression que la France n'est plus gouvernée", s'est-il également agacé. 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !