Retraites : un salarié sur deux pourra s'arrêter avant 62 ans | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Retraites : un salarié sur deux pourra s'arrêter avant 62 ans
©

Stop

Retraites : un salarié sur deux pourra s'arrêter avant 62 ans

Les salariés qui auront eu un métier pénible pourront bénéficier d'un "compte personnel de prévention de la pénibilité".

Le dispositif pénibilité pris en compte dans la réforme des retraites du gouvernement Ayrault permettra techniquement à un salarié sur deux de partir à la retraite avant ses 62 ans tout en bénéficiant d'une pension complète.

Les salariés qui auront eu un métier pénible pourront bénéficier d'un "compte personnel de prévention de la pénibilité" qui permettra d'accumuler des points à partir du 1er janvier 2015 pour partir plus tôt. Le nombre de salariés partant de manière anticipée grimpera ainsi, d'ici la fin des années 2010 à 330 000 par an sur un total de 635 000 à 730 000 départs attendus par l'assurance-vieillesse (Cnav). Les dérogations au départ à 62 ans, qui débuteront à partir de 2017, concerneront chaque année entre 45,2 % et 51,9 % des futurs retraités.

Cette réforme vient par ailleurs se superposer aux mécanismes dérogatoires existants. Ces derniers, mis en place lors des réformes Fillon de 2003 et Woerth de 2010, permettent à 80 000 personnes par an de partir avant l'âge légal. La première a institué le mécanisme des carrières longues pour les salariés ayant commencé à travailler dès 14 ans. La seconde a créé un dispositif de compensation pour les salariés ayant un taux d'incapacité permanente de 10 % au moins.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !