Retraités : des manifestations partout en France pour plus de pouvoir d'achat | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Retraités : des manifestations partout en France pour plus de pouvoir d'achat
©

Dans la rue

Retraités : des manifestations partout en France pour plus de pouvoir d'achat

A Paris, Bordeaux, Lyon... les retraités se sont mobilisés jeudi. Ils réclament davantage d'aides et ne veulent pas être taxés.

"Hollande, t'es foutu, les p'tits vieux sont dans la rue". Les slogans pleuvaient dans les manifestations de retraités jeudi. Déterminés mais avec "le sourire", de nombreuses personnes à la retraite battaient le pavé dans plusieurs villes de France. 4.000 retraités ont été dénombrés dans les rues de Paris à l'appel des syndicats. Le but de ce rassemblement : affirmer haut et fort qu'ils ne sont pas des "privilégiés".

"Les retraités ne sont pas des privilégiés, ce sont les financiers qu'il faut taxer", scandaient les manifestants, allusion à la contribution prévue par le gouvernement de 0,15% sur les pensions des retraités soumis à la CSG (70% d'entre eux) pour résorber le déficit du Fonds solidarité vieillesse (FSV) en 2013 puis de 0,3% à partir de 2014 pour financer la prise en charge de la dépendance.

Le slogan était plus imagé à Lyon: "On ne sera pas les dindons de la farce au pigeon", scandaient les manifestants, allusion au mécontentement de patrons qui, face à une plus forte pression fiscale, affirment ne pas vouloir être des "pigeons". Interrogé sur la contribution de 0,15% sur les retraités, Bernard Thibault, présent dans le cortège parisien, a estimé que "les retraités ont du mal à admettre qu'on puisse envisager un prélèvement supplémentaire alors que nous sommes là pour signaler ce que sont réellement le niveau de ressources des retraités". "Il y a des centaines de milliers de retraités qui ne peuvent pas joindre les deux bouts tout en ayant travaillé toute une carrière professionnelle", a-t-il ajouté.

Le message est plus direct chez Françoise, 80 ans, retraitée de la RATP, habitant le Val-de-Marne. "C'est l'assommoir sur les retraités (...)", a-t-elle estimé, rappelant que le gouvernement précédent avait déjà "supprimé la demi-part de veuvage" et appelant le gouvernement à "revoir" sa copie.  A Bordeaux, Raymond, 77 ans, retraité de la SNCF, ne se plaint pas de sa pension (1.400 euros) mais dit venir manifester pour "maintenir les acquis".

Paris mis à part, les plus gros défilés ont été enregistrés à Lyon (850 manifestants selon la police), Perpignan (450), à Lorient (300), Quimper (200) et Saint-Brieuc (200) ou encore au Mans (300). A Marseille il n'y a eu que 250 manifestants (300 selon les organisateurs) et pas de manifestation à Toulouse.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !