Retraites : c'est parti pour les négociations entre syndicats et patrons | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Jean-Marc Ayrault entame les concertations sur le dossier des retraites
Jean-Marc Ayrault entame les concertations sur le dossier des retraites
©Dailymotion / Matignon

Jeu d'échec

Retraites : c'est parti pour les négociations entre syndicats et patrons

Entouré des ministres concernés, Marisol Touraine, Michel Sapin et Marylise Lebranchu, Jean-Marc Ayrault doit débuter ses auditions ce jeudi.

"Le plus difficile commence" disait-on au cabinet de Jean-Marc Ayrault après la remise du rapport Moreau sur les retraites il y a quelques jours. Car désormais, le gouvernement va désormais devoir se lancer et travailler pour trouver la meilleure solution. Ainsi, ce jeudi, le Premier ministre va donner le coup d'envoi de la concertation avec les délégations syndicales et le patronat. 

Mais cela ne s'annonce pas simple. Alors qu'elle avait formé le gros des bataillons en 2010 contre la réforme Sarkozy qui a mis fin à la retraite à 60 ans, la CGT s'apprête à nouveau à mener la contestation dans la rue, préparant déjà meetings et défilés pour septembre. Déplorant de ne pas être écoutée, la CGT rejette en bloc le rapport de Yannick Moreau.

Ce rapport préconise plusieurs mesures à prendre pour combler une partie des 20 milliards de déficit prévus à l'horizon 2020 par le Conseil d'orientation des retraites (Cor). Une prévision trop optimiste a toutefois jugé fin juin la cour des Comptes qui anticipe un trou de 60 milliards en 2030, si rien n'est fait. Parmi les mesures proposées dans le rapport Moreau figure en bonne place l'allongement de la durée de cotisation, qui est actuellement de 41,5 ans pour la génération 1955 et 1956. 

De leur côté les organisations patronales (Medef, CGPME, UPA), refusent toute hausse de cotisation et la sous-indexation des pensions par rapport à l'inflation. La journée du chef du gouvernement ne s'annonce pas des plus reposantes. Jean-Marc Ayrault va devoir trouver les bons arguments.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !