Rentrée scolaire sous haute tension civique, sanitaire, et sécuritaire pour 12 millions d'élèves | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Education
Elève masquée en classe
Elève masquée en classe
©DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP

Education

Rentrée scolaire sous haute tension civique, sanitaire, et sécuritaire pour 12 millions d'élèves

Parents et enfants doivent être porteurs d'un justificatif de déplacement, celui de l'élève sera permanent

"Protocole sanitaire renforcé, durcissement des mesures de sécurité dans le contexte du plan Vigipirate-alerte attentat, et inquiétudes autour de l'hommage à Samuel Paty… La reprise des élèves, ce lundi après deux semaines de vacances, s'annonce particulièrement tendue" soulignent Les Echos.

 

Pour se rendre à l'école ce matin, les élèves seuls ou avec leur parent doivent être porteurs d'une attestation de déplacement comme pour n'importe quelle sortie. De plus l'élève devra avoir une attestation spéciale permanente tamponnée par son établissement scolaire.

Une fois arrivé dans son établissement (dans un certain flou, certains commençent à 10 h, d'autres à 8 h) l'élève devrait constater des changements avec un protocole sanitaire renforcé selon le ministère de l'Education. Mais mise à part le fait que les élèves devraient rester dans la même classe quelle que soit le cours, que les salles doivent être aérées plus souvent et que les enfants à partir de 6 ans devront porter un masque, comme les plus grands, il n'y aura sans doute pas beaucoup d'autres changements.

Selon une syndicaliste, directrice d'une école maternelle, interrogée par BFM TV : "La distanciation physique est impossible à mettre en oeuvre". 

Reste à savoir ensuite coment va se dérouler l'hommage au professeur tué par un terroriste islamiste. A part la minute de silence (respectée par tous ou pas ?), on sait pas trop comment l'hommage annoncé va se dérouler. Est-ce ce matin à la rentrée, aujourd'hui, ou bien dans la semaine ?

En tout cas note 20 Minutes à Conflans, au collège du Bois d’Aulne, les élèves ne prendront pas le chemin du collège ce lundi, mais demain mardi. Et quatre élèves de collège du Bois d'Aulne à Conflans, impliqués à divers degrés dans l'enquête sur l'assassinat de Samuel Paty, ne feront pas leur rentrée dans cet établissement.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !