Rentrée 2014 : le coût de la scolarité en hausse de 1,35% | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Rentrée 2014  : le coût de la scolarité en hausse de 1,35%
©

Triste septembre

Rentrée 2014 : le coût de la scolarité en hausse de 1,35%

La Confédération syndicale des Familles (CSF) a publié son enquête annuelle ce mardi 26 août. Selon elle, les équipements sportifs et les dépenses liées aux assurances scolaires sont en hausse de 12%.

La rentrée s'annonce difficile pour les ménages français. En effet, le coût de la scolarité va augmenter de 1,35% en moyenne en 2014, a estimé ce mardi 26 août, la Confédération syndicale des Familles (CSF). Selon cette enquête annuelle, qui intègre les dépenses à la rentrée puis pendant l'année, les équipements sportifs et les dépenses liées aux assurances scolaires sont en hausse de 12%. En revanche, le prix des fournitures scolaires baisse de 0,27%. Par ailleurs, si pour un élève de 4e, les frais de scolarité baissent de 1,51% à 323,06 euros, ils montent de 2,68% à 653,27 euros pour un élève inscrit en seconde générale.

En outre, si la CSF se félicite qu'une simple déclaration sur l'honneur suffise désormais au versement de l'allocation de rentrée scolaire (ARS) pour les plus de 16 ans, elle regrette que cette aide "oscille seulement de 33,27 euros entre un enfant en primaire et un lycéen" et que les plus de 18 ans en soient exclus. Car "plus les enfants progressent dans leurs études, plus le coût induit par la scolarité contraint le budget familial", déplore l'association.

Par exemple, une famille monoparentale dont le parent travaille au Smic avec trois jeunes enfants à charge utilisera 28,4% de ses ressources de septembre pour les dépenses de la rentrée scolaire, allocations comprises. En revanche, si les trois enfants ont entre 15 et 20 ans et sont scolarisés au lycée et dans l'enseignement supérieur, les revenus du parent au Smic seront insuffisants pour couvrir les frais de rentrée. En effet, ces derniers dépasseront 110% du budget. 

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !