Remaniement : déjà les premiers couacs gouvernementaux | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Remaniement : déjà les premiers couacs gouvernementaux
©

Cafouillage

Remaniement : déjà les premiers couacs gouvernementaux

D'un côté, Ségolène Royal souhaiterait cumuler deux mandats. De l'autre, Laurent Fabius et Arnaud Montebourg se disputent le Commerce extérieur.

Est-ce déjà le temps des couacs gouvernementaux, de ceux qui avaient forcé le gouvernementaux Ayrault II à partir en guerre contre le mot, à l’automne dernier ? Ca y ressemble. Ce mercredi, à peine quelques heures après l’annonce du gouvernement de Manuel Valls, nommé Premier ministre lundi soir par François Hollande, que déjà des problèmes se dessinent dans la nouvelle équipe gouvernementale.

Premier d’entre-eux : la toute nouvelle ministre de l’Ecologie Ségolène Royale souhaiterait cumuler son nouveau titre avec le mandat de présidente de région, assure lexpress.fr.

"On continue comme avant", indique Maryline Simoné, porte-parole de la région et vice-présidente du Conseil régional, interrogée par Sud-Ouest ce jour. Problème, est il est double : d’une part François Hollande ne veut pas que ses ministres cumulent leur fonction avec un mandat local. Et d’autre part, parce que Ségolène Royal serait en contradiction… avec elle-même. Avant d’entrer au gouvernement, la présidente de la région Poitou-Charentes évoquait régulièrement le non-cumul des mandats comme de la "morale politique".

Autre problème qui se dessine : le Commerce extérieur. Il pourrait revenir à Fleur Pellerin, avec les Affaires européennes, et serait pris en charge par le Quai d’Orsay, soit Laurent Fabius. Il l’a fait savoir dans la journée. Sauf que dans l'entourage d'Arnaud Montebourg, on assurait que c'est ce dernier qui serait aux manettes puisque traditionnellement le Commerce extérieur revient à Bercy. Au final, ce pan devrait échapper à l’ancien ministre du Redressement productif.

Lu sur lexpress.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !