Relations France-Chine : XI Jinping en visite dans l’hexagone | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Relations France-Chine : XI Jinping en visite dans l’hexagone
©

Visite officielle

Relations France-Chine : XI Jinping en visite dans l’hexagone

Le président chinois est en visite d'Etat en France à partir de ce mardi 25 mars. Un séjour qui pourrait déboucher sur la signature de nouveaux contrats, notamment pour Airbus.

Jusqu’à vendredi 28 mars, le président chinois Xi Jinping sera en visite d’Etat en France, dans le cadre d’un déplacement en Europe. Le gouvernement français espère pouvoir profiter de cette visite pour rééquilibrer les échanges franco-chinois.

Avant de parler gros sous, le président chinois visitera notamment, mercredi, le centre de recherche de BioMérieux à Lyon. Le lendemain, il tiendra une conférence de presse commune avec le président français à l'Elysée.

Cette visite d'Etat comporte de nombreux enjeux économiques et Xi Jinping n’est pas venu seul : des délégués de 145 entreprises chinoises l’accompagneront, ainsi que le ministre du Commerce, Gao Hucheng, rapporte bfmtv.com.

Selon l'agence Reuters, la Chine discute actuellement d'une commande de 150 Airbus dont le montant total pourrait dépasser les 14 milliards d'euros. La signature du contrat pourrait être effectuée durant le séjour de Xi Jinping. L'avionneur européen devrait également profiter de la présence des officiels chinois à Paris pour discuter de la possibilité d'ouvrir une deuxième usine dans l’empire du milieu.

En marge de cette visite, PSA présentera l'accord définitif qui acte l'entrée de l'Etat français et du constructeur chinois Dongfeng dans le capital du groupe, à hauteur de 14 %.

Comme le rapporte bfmtv.com, le ministère de l’Economie profite de la visite de Xi Jinping, pour organiser, sous l'égide du comité France-Chine, un forum économique franco-chinois. Inauguré par le ministre de l'Economie Pierre Moscovici, il rassemblera plusieurs chefs d’entreprises français et chinois. Objectif : ranimer les échanges entre les deux pays, en légère baisse. Bercy souhaite par ailleurs "rééquilibrer par le haut" une relation commerciale déficitaire d'environ 26 milliards d'euros en 2013 : si la Chine est le 2e fournisseur de la France, l'Hexagone n'arrive qu'en 19e position des fournisseurs chinois.

Lu sur bfmtv.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !