Régionales en PACA : Jean-Marie Le Pen demande le ralliement de ses soutiens à Marion Maréchal-Le Pen | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Régionales en PACA : Jean-Marie Le Pen demande le ralliement de ses soutiens à Marion Maréchal-Le Pen
©Reuters

Décision

Régionales en PACA : Jean-Marie Le Pen demande le ralliement de ses soutiens à Marion Maréchal-Le Pen

Lors d'un discours en séance du conseil régional de PACA, le fondateur du Front national a demandé à ses soutiens "de se rallier dans l'intérêt supérieur de la région Paca et de la France".

Cette fois, c'est fait. Jean-Marie Le Pen a demandé ce vendredi "le ralliement" de l'électorat frontiste à sa petite-fille, Marion Maréchal Le Pen, candidate FN aux Régionales en région PACA. Cette annonce a été faite lors d'un discours en séance du Conseil régional PACA à Marseille.

"L'élection régionale de décembre peut et doit donner le signal d'alerte en donnant la majorité à la liste de Marion Maréchal-Le Pen, qui saura réunir derrière elle tous les patriotes et en particulier mes courageux amis, auxquels je demande de se rallier dans l'intérêt supérieur de la région Paca et de la France" a indiqué le père de Marine Le Pen, aujourd'hui député européen, mais exclu du Front national depuis le mois d'août.

Il aurait refusé d'affirmer avoir négocié avec sa petite fille, mais en échange de son soutien, "le Menhir" souhaiterait que Marion Maréchal intègre des dissidents à sa liste. La nièce de Marine Le Pen redoutait la présence d'une autre liste d'extrême-droite en Paca.

Mercredi, Jean-Marie Le Pen a assigné le Front national en justice. Le cofondateur du parti demande sa réintégration, après avoir été exclu au terme d'un long bras de fer avec sa fille, Marine Le Pen, le 20 août. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !