Régionales : le FN en tête au premier tour dans le Grand Est | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Régionales : le FN en tête au premier tour dans le Grand Est
©Capture

J- 1 mois

Régionales : le FN en tête au premier tour dans le Grand Est

La liste conduite par Florian Philippot en Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne est dans une dynamique positive et fait quasiment jeu égal au second tour avec la liste Les Républicains, selon un sondage Odoxa pour Le Parisien et BFMTV.

Après le Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Provence-Alpes-Côte-d'Azur, une troisième région est-elle à portée de main du Front national ? Un sondage Odoxa pour le Parisien et BFMTV publié ce dimanche laisse en tout cas entendre que le FN est dans une dynamique positive dans le Grand Est.

si le premier tour des régionales avait lieu dimanche prochain, la liste FN conduite par Florian Philippot, serait en tête au 1er tour, avec 32% des suffrages, devant la liste Les Républicains-UDI-Modem de Philippe Richert, qui récolterait 30%. La liste socialiste de Jean-Pierre Masseret est largement distancée, à 19%.

Au second tour, cet écart de deux points entre la droite et l'extrême droite s'inverse : Philippe Richert l'emporterait avec 37% des voix, contre 35% pour Florian Philippot. 

"Certes, à la différence de la patronne du FN favorite dans le Nord, voire de Marion Maréchal-Le Pen au coude-à-coude avec le Républicain Estrosi en Paca, Philippot fait, lui, figure d'outsider dans sa région", écrit Le Parisien. Mais le directeur de l'institut Odoxa, Gaël Sliman, note qu'il "bénéficie d'une dynamique favorable.. Les scores dont il est crédité dans le sondage sont supérieurs à ceux réalisés par le FN dans la grande région aux dernières élections, les européennes (33 %) et les départementales (32 %)."

La marge d'erreur de tout sondage, estimée à 3 points environ, laisse les jeux ouverts, sauf pour la gauche. "Même compte tenu des marges d'erreur, la gauche, sauf bouleversement improbable, apparaît bien larguée dans ces terres désormais très hostiles", souligne Sliman. "Près des deux tiers des électeurs en Alca envisagent de voter pour une liste de droite ou d'extrême droite." 

Lu dans Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !