Régionales : la gauche pourrait ravir la Normandie à Hervé Morin | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Régionales : la gauche pourrait ravir la Normandie à Hervé Morin
©Reuters

Dans de sales draps

Régionales : la gauche pourrait ravir la Normandie à Hervé Morin

Selon un sondage réalisé pour Le Parisien-Aujourd'hui en France et BFM TV, paru ce mercredi, la gauche l'emporterait avec 38% contre 35% au candidat de la droite.

Ils sont tous venus soutenir Hervé Morin. "Ils", ce sont les ténors des Républicains. Nicolas Sarkozy récemment, Alain Juppé, mais aussi François Fillon et Bruno Le Maire sont montés au créneau pour appuyer la candidature de l'ancien ministre en Normandie. Oui mais voilà, cela semble ne plus suffire. Alors qu'une victoire de la droite était envisagée jusqu'à présent, la gauche pourrait l'emporter dans la région. C'est ce que dit un sondage réalisé pour Le Parisien-Aujourd'hui en France et BFM TV, paru ce mercredi.

Ainsi au 1er tour, le FN arriverait en tête des intentions de vote avec 30%, suivi par LR (28%), et le PS (23%). Au second tour et c'est la nouveauté, le total-gauche culminerait à 38% soit trois points de plus que Morin crédité de 35% des voix. Le FN serait à 31%. "L'incertitude est totale pour le second tour, mais la poussée du FN pourrait bien (...) permettre à la gauche de conserver une région où son score aura pourtant chuté d'une vingtaine de points depuis les dernières régionales", commente le président d'Odoxa.

Interrogés sur la fusion des deux Normadie, les personnes interrogées se disent favorables à 64%. Mais cela est le cadet des soucis d'Hervé Morin qui se retrouve en fâcheuse position à 4 jours du scrutin. Une perte de la région serait du plus mauvais effet.

Ce sondage a été réalisé par questionnaire en ligne entre le 27 et le 30 novembre auprès de 980 personnes inscrites sur les listes électorales selon un échantillon représentatif des habitants de la région de Normandie âgés de 18 ans et plus.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !