Les signatures ne seront pas anonymes, malgré la demande de Le Pen | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Les signatures ne seront pas anonymes,
malgré la demande
de Le Pen
©

Hé ben... Non!

Les signatures ne seront pas anonymes, malgré la demande de Le Pen

Le conseil constitutionnel a décidé de confirmer le caractère public des parrainages nécessaires pour se présenter à l'élection présidentielle.

[Mis à jour le 21/02/2012 à 18h45]

Marine Le Pen (FN) a jugé aujourd'hui sur LCI qu'il n'y avait "plus de fonctionnement démocratique dans notre pays" après la décision du Conseil constitutionnel sur la validité de la règle imposant la publicité des 500 parrainages d'élus nécessaires pour concourir à la présidentielle.

"Le Conseil constitutionnel a remis les clefs du fonctionnement démocratique aux deux grands partis", l'UMP et le PS. "Il n'y donc plus de fonctionnement démocratique dans notre pays", a déclaré la candidate à la présidentielle.

[Publié le 21/02/2012 à 17h30]

La bataille est perdue pour Marine Le Pen. Le conseil constitutionnel a décidé ce mardi de confirmer le caractère public des 500 parrainages d’élus nécessaires pour se présenter à l’élection présidentielle.

Il a donc débouté la candidate du Front National, qui demandait de rétablir l’anonymat de ces parrainages en raison de ses difficultés à récolter les signatures.

La règle de la publicité, inscrite dans la loi organique du 6 novembre 1962 sur l'élection du président de la République au suffrage universel, "ne saurait en elle-même méconnaître le principe du pluralisme", a indiqué le conseil.

Lu sur l'Express.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !