Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
©Reuters

Prise de position

Réforme du collège : "les valeurs de l'école sont en danger" selon Luc Chatel

L'ancien ministre de l'Education nationale était sur France info ce mardi matin, il a critiqué la façon dont est menée la réforme des collèges. La réforme des rythmes scolaires a été un fiasco, celle des collèges va en être de même" a-t-il expliqué.

Réforme des collèges

"Cela n'est pas un combat gauche droite. Est-ce que Jack Lang ou Juline Dray sont de notre parti ? C'est pour l'école que nous faisons tout ça, c'est un combat républicain. Les valeurs de l'école sont en danger. Il fallait une réforme des collèges, elle est nécessaire car c'est le maillon faible su systèmle éducatif. Quelques petites choses vont dans le bon sens mais cette réforme ne s'attaque pas à ce qui ne marche pas mais à ce qui fonctionne. (...) Pourquoi cassser un concept qui marche ? Le problème du collège, c'est que 18% d'une génération ne maîtrise pas le Français, l'écriture et la lecture, alors aller apprendre une troisième langue en 5e alors qu'il ne maîtrise pas la première... Il faut que les élèves maîtrisent les fondamentaux. L'école d'aujourd'hui doit s'adapter à la diversité des élèves. Il faut s'attaquer et aider ceux qui ont des difficultés. Derrière cette réforme, nous considérons qu'il y a une idéologie qui a montré des résultats désastreux vis à vis de l'école. Nous sommes du côté de ceux qui veulent promouvoir l'élitisme. Ce n'est pas un combat politicien. La réforme des rythmes scolaires a été un fiasco, celle des collèges va en être de même"

L'UMP et Nicolas Sarkozy

"Quand on fait de la politique, on doit accepter d'être brocarder. (...) Sur l'affaire des écoutes, laissons la justice travailler mais il ne faut pas qu'elle soit instumentalisée. Que la politique ne soit pas influente sur la justice. Le secret de l'instruction a été systématiquement violé dans cette affaire. Certains magistarts, médias instrumentalisent. (...) Notre responsabilité en tant qu'opposition est majeure. La droite et le centre doivent être le recours. (...) Les militants vont trancher sur le nom lors de notre congrès fin mai".

Jean-Marie Le Pen qui créée une formation politique

"Les masques tombent sur certains propos. Il y a une désagrégation d'une petite entreprise familiale. Nous condamnons les idées de l'extrême droite".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !