Réforme du collège : le décret publié au Journal officiel, malgré la grève des professeurs | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Réforme du collège : le décret publié au Journal officiel, malgré la grève des professeurs
©

C'est fait

Réforme du collège : le décret publié au Journal officiel, malgré la grève des professeurs

Manuel Valls avait assuré que la réforme serait "mise en oeuvre" et le décret "publié le plus rapidement possible".

Le gouvernement avait promis une publication le plus rapidement possible, c'est désormais officiel. Le décret et l’arrêté portant sur la très polémique réforme du collège sont parus ce mercredi 20 mai au Journal officiel. Ils prévoient comme prévu une entrée en vigueur de la réforme "à compter de la rentrée scolaire 2016".

Cette parution intervient au lendemain d'une journée de grève des professeurs, dont la mobilisation était comprise entre 30 et 50%. La publication au JO est un coup de massue pour ces derniers. Une attitude "scandaleuse" même pour certains syndicalistes, comme Jean-Rémi Girard, secrétaire national à la pédagogie du Snalc, qui a dénoncé à l'antenne de Europe 1 "un passage en force" et un "déni de consultation".

A son arrivée mardi à l'Assemblée nationale, le Premier ministre Manuel Valls avait assuré que la réforme serait "mise en oeuvre" et le décret "publié le plus rapidement possible" a-t-il expliqué. De son côté, Najat Vallaud-Belkacem, a martelé que la réforme entrera en vigueur comme prévu à la rentrée 2016 car "elle est indispensable". La ministre de l'Education a cependant assuré "entendre les enseignants", en grève ou pas, et promis "des garanties" pour une bonne mise en oeuvre de la réforme dans les textes d'application.

Politiquement, la réforme est très contestée par la droite qui dénoncent bon nombre d'incohérence. Dimanche dernier, Najat Vallaud-Belkacem accusait la droite "d'enfumer l'opinion publique" par la "désinformation."

Parmi les points de discorde concernant cette réforme figurent notamment l'autonomie accrue accordée aux établissements, l'interdisciplinarité, la suppression des classes bilangues, l'enseignement des religions et le flou concernant l'enseignement des langues anciennes, le latin et le grec.

 

 

 

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !