Réforme du collège en 2016 : ce que prévoit Najat Vallaud-Belkacem | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Réforme du collège en 2016 : ce que prévoit Najat Vallaud-Belkacem
©Reuters

Fini l'ennui

Réforme du collège en 2016 : ce que prévoit Najat Vallaud-Belkacem

La ministre présente, ce mercredi, le projet de réforme du collège applicable à la rentrée 2016. Celui-ci prévoit trois grands axes : une deuxième langue vivante dès la 5e, l'interdisciplinarité et une aide personnalisée pour les élèves.

"Mieux apprendre pour mieux réussir" c'est le nom de la nouvelle réforme du collège en 2016. Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l’Education nationale, s’attaque au secondaire après le primaire. Elle présente ce mercredi un plan de réforme du collège. Lundi, elle a présenté son projet à la presse en déclarant vouloir : "Faire que le collège unique ne soit plus un collège uniforme". La ministre a également été plutôt critique ce matin sur Europe 1 : "Le vrai problème qu'on a aujourd'hui au collège c'est que les élèves s'ennuient. Il faut réveiller leur appétence et qu'ils sortent du collège en maîtrisant le français, les maths, l"histoire-géo".

Ce projet est axé sur trois grands temps, dispatchés cinq heures par semaine dans l'emploi du temps des collégiens : des enseignements interdisciplinaires, un accompagnement plus personnalisé des élèves et plus de petits groupes homogènes d'élèves "pour mieux les faire progresser". En outre, cette réforme s'accompagne de 4.000 emplois, "prévus dès le départ", a précisé la ministre de l'Education.

A LIRE AUSSI - Réforme du collège : retour sur 20 ans de mauvais choix d’investissement (alors même qu’augmenter les profs par exemple était possible) 

La vraie nouveauté de cette réforme, c'est l''apprentissage par les élèves de la deuxième langue vivante dès la 5e au lieu de la 4e. L'apprentissage de la première langue vivante sera, elle, généralisée en CP. Il faudra donc, en toute logique, plus de professeur d'anglais, d'allemand, etc. "Nous trouverons les professeurs dont nous avons besoin", a assuré la locataire de la rue de Grenelle.

Mais que sont donc les fameux EPI ? Les enseignements pratiques interdisciplinaires, créés à partir de la 5e, doivent "donner du sens" aux apprentissages, "contextualiser" les connaissances. Ainsi, les élèves travailleront en petits groupes sur l’une des huit :"développement durable", "sciences et société", "corps, santé et sécurité", "information, communication, citoyenneté", "culture et création artistiques", "monde économique et professionnel", "langues et cultures de l'Antiquité", "langues et cultures régionales et étrangères". Tout un programme…

A LIRE AUSSI - 40 ans du collège unique : les ravages d'une réforme qui s’est retournée contre les élèves qu’elle voulait aider

Justement selon le ministère, les programmes ne seront "ni allégés, ni alourdis", mais "plus progressifs et plus cohérents". En français, ils seront axés sur la maîtrise de la langue à l'écrit et à l'oral et intégreront "des éléments culturels et linguistiques des langues anciennes". En mathématiques, l'élève pratiquera "très régulièrement" le calcul mental et écrit et connaîtra les principes de base du codage informatique comme les langages simples de programmation.

Interrogée aussi sur l'accompagnement de femmes voilées lors des sorties scolaires, Najat Vallaud-Belkacem conclut sur ce sujet : "J'incite les établissements scolaires à faire preuve de discernement, à favoriser le dialogue plutôt que le rejet ou la stigmatisation (...) Le rôle des parents est essentiel dans la réussite de leurs enfants à l'école".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !