Réforme du bac : Rachida Dati tacle Najat Vallaud-Belkacem sur Twitter | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Réforme du bac : Rachida Dati tacle Najat Vallaud-Belkacem sur Twitter
©Reuters

Elève turbulente

Réforme du bac : Rachida Dati tacle Najat Vallaud-Belkacem sur Twitter

L'ancienne ministre de la Justice a ironisé sur le projet de réforme qui permettrait aux lycéens ayant raté leur bac de conserver leurs meilleures notes pour l'année suivante.

Le projet de décret prévoit de permettre aux recalés du baccalauréat de garder leurs notes dépassant la moyenne pour l'année suivante est une "erreur" pour Rachida Dati, qui s'est fendue de quelques tweets moqueurs envers Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education nationale.

Ce projet de décret voté par le Conseil supérieur de l'Education, s'il était adopté, permettrait aux élèves qui n'ont pas pu décrocher leur baccalauréat de conserver les notes au-dessus de la moyenne qu'ils ont eu durant l'épreuve pour l'année suivante. Et ainsi, d'éviter de repasser les matières dans lesquelles ils ont réussi lors du premier passage de l'examen. À l'heure actuelle, seules les personnes passant le bac en candidat libre peuvent bénéficier de ce report de notes.

Dans un premier message, la maire du 7e arrondissement de Paris ironise sur le projet : "@najatvb veut permettre à ceux qui échouent au bac de garder les notes au-dessus de la moyenne. Pourquoi pas celles du CP pdt qu'on y est?"

En deux messages de moins de 140 signes, elle argumente ensuite : @najatvb fait une grave erreur : elle va déstabiliser les cours, générer encore plus d'absentéisme... (1/2)" "@najatvb va démotiver les élèves, compliquer la tâche des enseignants et dévaloriser un peu plus le bac ! (2/2)"

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !