Réchauffement climatique : les experts du GIEC durcissent leurs prévisions | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Réchauffement climatique : les experts du GIEC durcissent leurs prévisions
©

Ça chauffe

Réchauffement climatique : les experts du GIEC durcissent leurs prévisions

Le GIEC table sur une évolution de la température comprise entre + 0,3 °C et + 4,8 °C et une montée du niveau des mers de 26 cm à 82 cm d’ici la fin du siècle.

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a fini par adopter ce vendredi le premier volet de son cinquième – et très attendu – rapport prévisionnel sur le changement climatique, dont certains extraits avaient déjà fuité en août. Les conclusions sont encore plus alarmantes que le dernier en date, remontant à 2007.

Dans le nouveau document, les experts se disent ainsi "sûrs  à 95 %" que l’homme est le principal responsable du réchauffement climatique observé depuis les années 1950, via l’émission de gaz à effets de serre. En 2007, ils n’en étaient certains qu'à "au moins" 90 %. Ils l'étaient à 66 % en 2001 et seulement 50 % en 1995.

Ce rapport table sur une augmentation de la température moyenne du globe comprise entre + 0,3 °C et + 4,8 °C pour la période 2081-2100, selon les scénarios de développement qui seront choisis. La hausse minimale se base cependant sur un scénario hautement improbable, selon le GIEC, d'une action radicale et concertée des gouvernements conduisant à un arrêt total des émissions de gaz à effet de serre d'ici 2070.

Le niveau des mers montera de 26 cm à 82 cm d’ici la fin du siècle, selon les prévisions du GIEC. Dans le scénario le plus pessimiste, le chiffre de 98 cm d’élévation moyenne est avancé. Contrairement à 2007, ces estimations tiennent compte des pertes de glace au Groenland et en Antarctique. Le rythme de cette montée des eaux - de 3,2 mm par an aujourd’hui - pourrait atteindre 0,8 cm à 1,6 cm à partir de 2081. Une élévation qui ne sera pas uniforme en tous les points du globe, préviennent les experts.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !