Rapport sénatorial sur l'affaire Benalla : la réaction des proches d'Emmanuel Macron | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Rapport sénatorial sur l'affaire Benalla : la réaction des proches d'Emmanuel Macron
©ludovic MARIN / POOL / AFP

Analyse

Rapport sénatorial sur l'affaire Benalla : la réaction des proches d'Emmanuel Macron

La commission d'enquête parlementaire du Sénat a pointé des dysfonctionnements de l'Etat et a demandé des poursuites contre l’ex-chargé de mission de l’Elysée pour "faux témoignage".

Mercredi 20 février, la commission d'enquête parlementaire du Sénat a présenté son rapport sur l'affaire Benalla. Dans leur rapport, les sénateurs ont pointé des dysfonctionnements de l'Etat et ont demandé notamment des poursuites contre l’ex-chargé de mission de l’Elysée pour "faux témoignage". Selon BFMTV, l'entourage du chef de l'Etat n'était pas au courant des conclusions du rapport avant que celui-ci ne soit mis en ligne et présenté par Philippe Bas, patron de la redoutée commission, et ses deux co-rapporteurs Muriel Jourda et Jean-Pierre Sueur, mercredi matin.  

"On est loin d’un mensonge sous serment"

"Ça doit être dur pour Macron de se dire qu'il s'est fait enfumer par ce mec (Alexandre Benalla, NDLR)", glisse un ministre à BFMTV. De son côté, un proche du secrétaire général de l'Élysée, Alexis Kohler, évoque l'audition de ce dernier: "On l'a aidé à préparer son audition, il n’y a eu aucune omission, on a été transparents. Quand le Sénat parle de 'contradictions', on est loin d’un mensonge sous serment." Contrairement à la commission sénatoriale, qui a constaté de nombreux dysfonctionnement au sein de l'Elysée, l'entourage du Président, continu "de vanter la réorganisation" du plais, "toujours en cours, comme moyen de passer à autre chose", indique BFMTV. "À mon avis, il va y avoir un truc beaucoup plus massif que ce que vous pensez. Beaucoup vont partir", précise à la chaîne d'informations un proche d'Emmanuel Macron.

Dans un communiqué publié mercredi, en fin de journée, l'Elysée a annoncé que la présidence allait prendre connaissance du rapport et réagirait "prochainement". Cependant sa réaction portera non pas sur le fond du rapport, "par respect pour la séparation des pouvoirs", mais sur les propositions formulées par les membres de la commission d'enquête.

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !