Ralliement de Jadot à Hamon : ce que contient l'accord | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Ralliement de Jadot à Hamon : ce que contient l'accord
©Reuters

Détails

Ralliement de Jadot à Hamon : ce que contient l'accord

Le candidat écologiste a négocié son retrait. Et pas à n'importe quel prix.

En attendant un (improbable) accord avec Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon a eu une première prise de guerre : l'écologiste Yannick Jadot a annoncé, jeudi soir, son retrait de la course présidentielle, au profit du socialiste. Pour autant, les conditions étaient multiples, comme le révèle FranceInfo.

La première concerne évidemment l'écologie puisque Benoît Hamon s'est donc engagé à une mise en œuvre d'une sortie progressive et intégrale du nucléaire d'ici 25 ans mais aussi la sortie des énergies fossiles pour 2050. De la même façon, Yannick Jadot réclame la fin du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Sur le plan politique, EELV souhaite l'instauration de la proportionnelle aux élections législatives, un septennat unique, le droit de vote des étrangers aux élections locales, la reconnaissance du vote blanc et l'instauration du 49-3 citoyen.

Un volet législatif est aussi annoncé avec l'attribution de 38 à 40 circonscriptions. "L'objectif est d'obtenir un groupe, soit 15 députés, si Benoît Hamon gagne l'élection "explique l'entourage de l'ex-candidat à FranceInfo.

Lu sur France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !