Radars : les avertisseurs interdits | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Radars : 
les avertisseurs interdits
©

Sécurité Routière

Radars : les avertisseurs interdits

A l’issue du Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) qui s’est tenu ce mercredi, François Fillon a annoncé une série de mesures parmi lesquelles la suppression des panneaux avertissant de la présence d’un radar et la prohibition des avertisseurs de radars.

Parmi les mesures prises par le gouvernement on peut noter cinq grandes lignes directrices.
La première concerne la lutte contre la vitesse au volant. Dans ce thème le gouvernement prévoit de considérer les excès de vitesse de plus de 50km/h comme des délits dès la première infraction. Mais également de supprimer les panneaux avertissant d’un radar et d’interdire les avertisseurs de radars (type Coyotte).

Le second thème vise l’alcoolémie au volant. Le gouvernement entend retirer 8 points pour toute alcoolémie en situation de conduite supérieure à 0,8 g/l contre 6 actuellement. Le CISR va rendre obligatoire l'utilisation d'un éthylotest anti-démarrage pour l'ensemble des transports en commun et étendre la prise de sang aux infirmiers quand le contrevenant aura été contrôlé positif par les forces de l’ordre.

Dans l’univers des deux roues, les plaques d’immatriculation seront agrandies et les pilotes devront porter obligatoirement un équipement rétro-réfléchissant. Pour ceux qui reprendraient une moto après cinq ans d’interruption, ils devront obligatoirement passer une formation.

Sur la vigilance au volant, ce sera 3 points en moins pour un portable tenu en main contre 2 actuellement. Les bandes sonores, pour éviter l’endormissement, seront généralisées sur l'ensemble des autoroutes. Rouler sur une bande d’arrêt d'urgence coutera 135 euros d'amendes et 3 points

Enfin,  la place du citoyen dans la politique de sécurité routière sera renforcée. Ainsi, les lycéens seront plus nombreux à être sensibilisés aux problèmes de la sécurité sur les routes. Un nouveau Conseil national de la sécurité routière, sera mis en place et élargi.




lu sur RMC.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !