Québec : 50 morts dans l'accident de train de Lac-Mégantic, le conducteur incriminé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
L'accident serait du à une mauvaise manoeuvre du conducteur.
L'accident serait du à une mauvaise manoeuvre du conducteur.
©Reuters

Drame

Québec : 50 morts dans l'accident de train de Lac-Mégantic, le conducteur incriminé

Le président de la société The Montreal, Maine & Atlantic Railway (MMA) a mis en cause, mercredi, le conducteur du train, qui aurait mal réglé les freins du convoi qui a explosé samedi à Lac-Mégantic.

Une erreur humaine serait bien à l'origine de la terrible catastrophe ferroviaire de Lac-Mégantic, au Québec, rapporte Le Monde. L'accident, qui a "vraisemblablement" fait 50 morts, est du à une mauvaise manœuvre du conducteur de la compagnie ferroviaire américaine propriétaire du train, a affirmé mercredi le PDG de la société incriminée.

"Les freins manuels (mécaniques) n'ont pas été appliqués de façon adéquate sur ce train et il était de la responsabilité de l'employé de le faire", a déclaré Edward Burkhardt, président de The Montreal, Maine & Atlantic Railway (MMA), après avoir rejeté toute responsabilité ces derniers jours. "Nous n'aurions pas eu cet accident", a-t-il dit, si les freins mécaniques avaient été appliqués sur un nombre suffisant de wagons-citernes du convoi, qui en comptait 72 chargés chacun de 100 tonnes de pétrole. L'employé en question a été suspendu sans solde et pourrait être formellement accusé, a-t-il ajouté.

La nuit du drame, le conducteur avait quitté le convoi ferroviaire dans le village voisin de Nantes avant l'arrivée de son successeur, rappelle Le Nouvel Observateur.Deux heures plus tard, le convoi s'était remis à rouler tout seul, accélérant dans la longue pente conduisant à Lac-Mégantic, où il a déraillé, produisant une gigantesque explosion qui a rasé une trentaine de bâtiments du centre-ville.

La police a confirmé mercredi les craintes selon lesquelles le bilan s'établirait désormais à 50 victimes : 20 corps ont été retrouvés et les enquêteurs cherchent encore les dépouilles de 30 autres. "Nous avons rencontré les familles de ces 50 personnes vraisemblablement décédées", a déclaré l'inspecteur Michel Forget. 

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !