Quand Marine Le Pen rêvait du retour de Nicolas Sarkozy | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Quand Marine Le Pen rêvait du retour de Nicolas Sarkozy
©

Fantasmes

Quand Marine Le Pen rêvait du retour de Nicolas Sarkozy

Lors d’une conférence de presse à Montbéliard, la présidente du Front national aurait déclaré que c’est grâce à l’ex-président de la République que le parti frontiste a pu renaître de ses cendres.

Marine Le Pen rêverait que Sarkozy revienne ! C’est ce que rapporte David Desgouille, blogueur du site Causeur, qui a assisté à la conférence de la présidente du Front national à Montbéliard. "Le meilleur candidat pour moi, c'est Nicolas Sarkozy. D'abord, parce qu'entre 2007 et 2012 c'est quand même grâce à lui que nous avons pu renaître de nos cendres", aurait déclaré Marine Le Pen.

Et la présidente du parti frontiste d'ajouter : "En plus, à chaque fois que je le revois, je trouve tous ses défauts que les Français ont dû oublier parce qu'il a la sympathie des morts. Les types, ils sont morts et on les trouve vachement sympas. Et puis en fait, quand on le revoit on se souvient pourquoi on ne pouvait plus, pourquoi on n’y arrivait plus. Quand j’ai vu le reportage de D8, je me disais : je me souviens pourquoi je ne supportais plus. Et je pense que les Français auront la même démarche (…) Nicolas Sarkozy qui revient, avec la personnalité qui est la sienne, avec toute la liste ses conférences à 100 000 euros, pour moi c’est l’idéal. Si j’en avais un à choisir, je choisirais celui-là. Mais je ne suis pas sûre que ce soit moi qui décide."

Quant à savoir si un succès du FN aux européennes pourrait lui nuire en précipitant le retour de l'ancien président, Marine Le Pen serait restée sceptique et aurait affirmé ne pas trop croire au retour de Nicolas Sarkozy. "Je l'attends ! Ses espérances de retour ne sont pas si considérables que ça ! Pour quelqu'un qui a été président de la République, il y a 60 % des sympathisants de son propre mouvement qui souhaitent qu'il soit candidat. Ce n'est pas énorme ! Moi, j'ai toujours pensé qu'il ne reviendrait pas."

Les élus UMP Rachida Dati et Pierre Lellouche ont également remis en doute cette semaine l'idée d'un retour politique de Nicolas Sarkozy. "Je n'ai pas l'intention de mettre un terme à ma période de recul de l'activité politique", a justement déclaré le principal intéressé ce vendredi matin à Berlin. L’ex-président sortait pourtant d’un tête-à-tête avec la chancelière Angela Merkel…

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !