Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

En coulisse

Quand le Falcon d'Emmanuel Macron percute l'Airbus du président du Sénégal

Samedi dernier, une panique régnait sur le tarmac de l'aéroport de Saint-Louis du Sénégal, affirme Paris Match, ce mardi 6 février.

Tandis qu'Emmanuel Macron était reçu par son homologue sénégalais Macky Sall, samedi 3 février dernier, en coulisse, c'était la panique générale sur le tarmac de l'aéroport de Saint-Louis du Sénégal, affirme Paris Match. En cause, le pilote du Falcon 7X du chef de l'Etat qui a éraflé l’aile droite de l’Airbus A319 du président sénégalais.

Macky Sall a dû transporter Emmanuel Macron à Dakar

Si l'avion de ce dernier est sorti indemne de cette collision, celui d'Emmanuel Macron a eu un longeron cassé. Il a donc été obligé de rester immobilisé. Le directeur des aéroports du Sénégal, ne s'est d'ailleurs pas gêné pour annoncer au micro de la RFM, que l’erreur venait bien du pilote et non du personnel au sol, ajoute encore Paris Match.

>>> À lire aussi : L’étonnante non-politique africaine d’Emmanuel Macron

Le président Macky Sall a donc dû transporter son homologue à Dakar, à bord de son jet privé. De là, le chef de l'Etat est monté dans l’Airbus qui l'a ramené à l’aéroport de Villacoublay le soir même. Quant au reste de sa délégation, elle a fait appel aux services de la nouvelle compagnie Air Sénégal. "On ne peut rêver d’une plus belle opération de promotion !", écrit Paris Match.  

Lu sur Paris Match

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !