Quand Laurent Wauquiez défend Patrick Buisson | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Quand Laurent Wauquiez défend Patrick Buisson
©Capture d'écran / Facebook Bernard Accoyer

Fan de

Quand Laurent Wauquiez défend Patrick Buisson

Interrogé lors de l'émission "Questions d'info" LCP-France Info-Le Monde-AFP ce mercredi, le député a indiqué apprécier l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy car il "fait bouger les choses".

Patrick Buisson n'est plus le conseiller politique de Nicolas Sarkozy depuis l'affaire des enregistrements que nous avons révélé, mais l'ancienne éminence grise du président continue de faire des émules à droite. S'il a été "blacklisté" par les uns, d'autres continuent à l'écouter et même à le défendre. C'est le cas de Laurent Wauquiez.

Invité ce mercredi dans l'émission "Questions d'info" LCP-France Info-Le Monde-AFP, le député a d'abord été interrogé sur l'état de ses relations actuelles avec Patrick Buisson. "Je n'ai pas l'habitude de rendre des comptes sur les gens que je vois, et je vais vous dire très simplement, ce n'est pas vous qui décidez qui je vois ou qui je ne vois pas" a-t-il répondu sèchement ajoutant : "si j'ai envie de voir quelqu'un comme Finkielkraut, si j'ai envie de lire Houellebecq (...) ça me regarde. Je ne vous rends pas des comptes sur les gens que je vois".

Puis le maire du Puy-en-Velay a expliqué en détails ce qu'il pensait de l'ex-conseiller de Nicolas Sarkozy. "D'abord, j'ai de profondes différences avec Patrick Buisson. Je les ai exprimées souvent, elles sont connues. Patrick Buisson est quelqu'un qui croit surtout aux thématiques régaliennes -immigration, sécurité- moi je crois à l'importance des sujets sociaux et à la difficulté de l'injustice de notre système social et de sa perception par les classes moyennes" a dit Laurent Wauquiez qui a dit néanmoins apprécier les auteurs qui font "bouger les choses". Enfin, il a accusé "le système actuel médiatique" de décerner "des brevets de politiquement correct, un tel est fréquentable, un tel ne l'est pas, avec un tel vous avez le droit de parler, avec untel vous n'avez plus le droit" a-t-il soutenu ajoutant ne pas aimer "ce système".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !