Quand Florian Philippot compare Nicolas Sarkozy à un vendeur d'aspirateur et à un "arnaqueur" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Quand Florian Philippot compare Nicolas Sarkozy à un vendeur d'aspirateur et à un "arnaqueur"
©Reuters

Imagé

Quand Florian Philippot compare Nicolas Sarkozy à un vendeur d'aspirateur et à un "arnaqueur"

Interrogé par RMC sur la similitude entre les programmes FN et Républicains, le numéro 2 du parti frontiste s'est lancé dans une bien curieuse histoire.

Florian Philippot était l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC ce vendredi matin. Interrogé sur la similitude entre les programmes du FN et des Républicains, le vice-président du Front national s'est lancé dans une démonstration... originale, comparant Nicolas Sarkozy à un représentant de commerce.

"Je vais vous raconter une petite histoire monsieur Bourdin et ensuite on rentrera dans le détail des mesures. Un jour sonne chez vous un représentant de commerce. Il a un aspirateur à la main. Il commence à essayer de vous le vendre. Il parle bien, il a de bons arguments, il s’exprime bien. Le meilleur aspirateur du monde, bon rapport qualité/prix, formidable. Il loue les qualités de l’aspirateur, vous l’achetez. Vous fermez la porte. Deux jours plus tard, vous passez l’aspirateur, au bout de 10 minutes, il ne fonctionne plus... Vous le jetez, vous êtes obligé de vous en débarrasser." 

Le député européen poursuit : "Trois semaines plus tard, ça sonne chez vous. Vous ouvrez, c’est le même représentant de commerce. Vous le voyez, cette fois, il a un réfrigérateur. Et il a 30 secondes pour s’exprimer et il commence à vous vendre le réfrigérateur. Formidable, meilleur réfrigérateur du monde... extraordinaire... Monsieur Bourdin, vous n’allez pas lui acheter le réfrigérateur. Vous vous dites, j’ai face à moi, non pas un représentant de commerce, j’ai un arnaqueur".

Jean-Jacques Bourdin lui demande alors si c'est bien Nicolas Sarkozy "l'arnaqueur". Ce à quoi le numéro 2 du FN répond : "L’arnaqueur comment il vit ? Il cherche les pigeons. Sauf que les Français ne sont pas des pigeons. La France, ce n’est pas un pigeon, c’est un coq vous voyez donc le coq il est lucide. Et je ne parle même pas si une troisième fois, le représentant de commerce cherche une nouvelle fois à s’approcher de chez vous, je pense qu’il n’aura même pas le temps de sonner à la porte que par la fenêtre vous lui direz de ficher le camp avec sa camelote. Vous voyez, c’est ça Nicolas Sarkozy.". 

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !