PSA a fortement réduit sa perte nette en 2014 à 555 millions d'euros et voit l'avenir avec optimisme | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
PSA a fortement réduit sa perte nette en 2014 à 555 millions d'euros et voit l'avenir avec optimisme
©Reuters

Redressement

PSA a fortement réduit sa perte nette en 2014 à 555 millions d'euros et voit l'avenir avec optimisme

Le groupe PSA Peugeot Citroën a vu son activité croître de 1% à 53,6 milliards d'euros en 2014.

D'après les résultats publiés mercredi 18 février, le groupe PSA a divisé sa perte nette par quatre à 555 millions en 2014. Après l'ouverture l'année dernière de son capital au constructeur chinois Dongfeng, le groupe PSA a vu son activité croître de 1% à 53,6 milliards d'euros, et son résultat opérationnel redevenir positif à 900 millions d'euros. Son flux de trésorerie opérationnel a également été atteint en avance, précise le groupe.

Selon le directeur financier de PSA, Jean-Baptiste de Châtillon, l'objectif du groupe d'ici à la fin 2017 est d'atteindre deux milliards de "free cash flow" (un indice suivi de près dans le secteur automobile). "Nos résultats 2014 prouvent que la reconstruction des fondamentaux économiques du groupe est en cours (...) nous sommes en avance sur notre plan de reconstruction" assure par ailleurs Carlos Tavares, le président du directoire de PSA.

Selon PSA, sur un chiffre d'affaires de 56,3 milliards, 36 milliards proviennent de l'activité automobile, contractée de 0,9% l'année dernière, et ce "essentiellement du fait d’une variation de change très négative".

Comparativement au résultat négatif de 2013 (-1,03 milliard), PSA note que l'activité automobile a dégagé un résultat opérationnel courant positif en 2014 avec 63 millions d'euros. Jean-Baptiste de Châtillon précise que la marge opérationnelle de la division automobile s'établit à 0,3%, et que l'objectif visé d'ici à 2018 est de 2%. Le groupe PSA prévoit par ailleurs "un marché automobile très faiblement orienté à la hausse en Europe en 2015 avec 1% de croissance", un chiffre inférieur aux prévisions de l’Association européenne des constructeurs automobiles (2% contre 5,7% réalisés en 2014).

Lu sur Libération

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !