PSA : la famille Peugeot prête à céder ses parts à General Motors | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
La famille Peugeot réfélchirait à la possibilité de céder le contrôle de PSA à General Motors
La famille Peugeot réfélchirait à la possibilité de céder le contrôle de PSA à General Motors
©Reuters

Vers un changement radical ?

PSA : la famille Peugeot prête à céder ses parts à General Motors

Les Peugeot détiennent actuellement 25,44% du capital de PSA et 38,07% des droits de vote.

PSA Peugeot Citroën traverse une grave crise des ventes. Depuis plus d'un an, un plan social est à l'étude. Les dernières informations en date font état d'une possible suppression de 8 000 postes. Pire, l'usine d'Aulnay-sous-Bois serait sur la sellette et devrait définitivement fermée d'ici à 2014. Une situation compliquée qui nécessite forcément des plans d'ajustement. Et parmi les pistes étudiées, il y en a qui pourrait faire l'effet d'une bombe. En effet, selon des sources proches du dossier, la famille Peugeot est prête à céder le contrôle de PSA Peugeot Citroën ! Une condition existe : il faut pour cela qu'elle parvienne à convaincre General Motors (GM) de renforcer l'alliance entre les deux groupes et d'injecter de nouveaux fonds.

PSA et la famille fondatrice du groupe automobile français, qui en contrôle toujours le capital, se sont à nouveau tournés vers GM, le deuxième actionnaire du groupe à hauteur de 7%. Auparavant, ils avaient examiné en vain d'autres partenariats possibles, notamment avec le constructeur chinois Dongfeng, allié de PSA via une coentreprise en Chine, ont ajouté les sources.  Selon ces mêmes sources, les discussions exploratoires ont porté sur une vente de 30% du groupe à un consortium conduit par le groupe chinois, mais n'ont pas abouti.

"General Motors est confronté au même problème de surcapacité avec (sa filiale européenne) Opel, et c'est pour cette raison que PSA essaie de le convaincre de fusionner les deux", a indiqué une des sources, sous couvert d'anonymat. "La famille Peugeot a maintenant accepté qu'elle devra céder le contrôle, donc ce n'est plus un obstacle." Pour information, les Peugeot détiennent actuellement 25,44% du capital de PSA et 38,07% des droits de vote. La famille a déjà laissé diluer sa participation lors de l'augmentation de capital d'un milliard d'euros organisée en mars 2012 dans le cadre de l'alliance avec General Motors, puisqu'elle détenait avant cette opération 30,96% du capital et 48,3% des droits de vote.

Lu sur Le Figaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !