PS : Karine Berger, la nouvelle Chuck Norris ? Twitter se moque | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Karine Berger raillée sur Twitter
Karine Berger raillée sur Twitter
©Flickr/boellstiftung

Du berger à la bergère

PS : Karine Berger, la nouvelle Chuck Norris ? Twitter se moque

La députée socialiste des Hautes-Alpes a accordé une interview à La Provence dans laquelle elle se confie un peu trop…

Un peu la grosse tête, Karine Berger ? C'est du moins ce que jugent les internautes après avoir lu les quelques phrases de la députée socialiste des Hautes-Alpes. Dans les colonnes du quotidien La Provence, la polytechnicienne semble avoir une très haute estime d'elle-même. "J'ai le sentiment d'être extraordinairement influente dans l'équilibre croissance-austérité. Ma voix a fortement porté et le président de la République l'a entendue. De même pour la loi bancaire. J'avoue que cette capacité à faire bouger les lignes dès la première année de mon élection a sans doute surpris... C'est aussi le fruit de ma motivation, de mon ambition et de mon énergie", a-t-elle notamment déclaré.

Mais ce n'est pas tout car Karine Berger se considère comme une "vraie intellectuelle" et explique avoir refusé un dîner avec le Premier ministre. Du coup, ces petites phrases d'une très grande humilité ont amusé la twittosphère. Si certains raillent "le melon" pris par la députée socialiste, d'autres s'amusent à la manière des fameux Chuck Norris Facts. On peut notamment lire "Marvel propose à Karine Berger de rejoindre le casting du prochain Avengers" voire "Si Laurent Blanc est le nouvel entraîneur du PSG, c'est parce que Karine Berger a refusé le poste". A noter qu'elle a réagi suite à cette invasion de tweets moqueurs, admettant avoir "bien rigolé".

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !