Prostitution : 68% des Français opposés à la pénalisation des clients | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
74% des sondés sont pour la réouverture des maisons closes.
74% des sondés sont pour la réouverture des maisons closes.
©Reuters

Point de vue

Prostitution : 68% des Français opposés à la pénalisation des clients

Alors que le débat sur la pénalisation des clients de prostituées resurgit dans l'actualité, voici les résultats d'une vaste enquête Ifop pour Causette publiée en février dernier.

Selon un sondage Ifop pour Causette publié en février 2013, 68% des Français sont contre la pénalisation des clients de prostituées (32% de pour). Ils sont aussi 83% à s'opposer à la condamnation par la justice des prostituées (17% y sont favorables). Près des trois quarts des sondés (74%) sont pour la réouverture des maisons closes (26% de contre). Par ailleurs, 48% des personnes interrogées sont favorables au principe d'avoir des relations sexuelles tarifées et 52% y sont opposées. 

Dans le détail, on remarque que 56% des hommes sont favorables au principe d'avoir des relations sexuelles tarifiées, contre 41% des femmes. Par ailleurs, près de 80% des hommes sont pour la réouverture des maisons closes, contre 70% des femmes.

L'étude se penche aussi sur l'image des prostituées dans la société. 67% des sondés sont "d'accord" avec la phrase : "le fait de se prostituer est dégradant pour les prostitué(e)s" (27% "tout à fait d'accord" et 40% "plutôt d'accord"). Les Français sont par ailleurs 60% à penser que "les prostituées sont nécessaires pour canaliser les pulsions sexuelles masculines". 54% estiment que "les hommes ayant recours aux prostituées souffrent de misère sexuelle" et 52% que "le recours aux prostitué(e)s est une pratique dégradante pour les client(e)s". 

Sondage réalisé du 4 au 6 février par questionnaire auto-administré en ligne auprès d'un échantillon de 954 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !