Propos sur les musulmans : La cour de cassation annule la condamnation d'Eric Zemmour | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Propos sur les musulmans : La cour de cassation annule la condamnation d'Eric Zemmour
©BERTRAND GUAY / AFP

Sauvé par le gong

Propos sur les musulmans : La cour de cassation annule la condamnation d'Eric Zemmour

Le polémiste était poursuivi pour des propos tenus dans un journal italien, en 2014. Les juges ont ordonné un nouveau procès.

C'est une petite victoire pour Eric Zemmour. Mais aussi le début d'un nouveau procès. La cour de cassation a annulé la condamnation pour provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence de l'écrivain et a ordonné un nouveau procès devant la cour d'appel de Paris.

En 2014, l'écrivain avait donné une interview au journal italien Corriere Della Serra, pour la promotion de son livre. Il y parlait des musulmans qui "vivent entre eux, dans les banlieues", soulignant que "cette situation d'un peuple dans le peuple, des musulmans dans le peuple français, nous conduira au chaos et à la guerre civile". Mais c'est surtout l'utilisation du mot "déportation" qui avait provoqué la polémique. Le journaliste italien avait alors souligné qu'il avait lui-même ajouté dans sa question le terme en question. La polémique avait néanmoins entrainé son renvoi d'Itélé.

La cour de cassation a donc estimé que l'arrêt d'appel n'avait pas suffisamment justifié sa décision. "L’annulation de ma condamnation par la cour de Cassation ne règle rien. Ni le problème de l’invasion migratoire que j’évoquais sur le fond, ni celui de cette judiciarisation" a réagi Eric Zemmour dans Valeurs Actuelles. 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !