Propos sexistes de Donald Trump : le commentaire surprenant du chef de la diplomatie russe | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Propos sexistes de Donald Trump : le commentaire surprenant du chef de la diplomatie russe
©REUTERS/Sergei Karpukhin

Taquin

Propos sexistes de Donald Trump : le commentaire surprenant du chef de la diplomatie russe

Sergueï Lavrov a accordé un entretien exclusif à la chaîne américaine CNN mercredi 12 octobre.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a qualifié ce mercredi de "flatteuses" les accusations de Washington selon lesquelles Moscou essaie d'interférer dans la campagne présidentielle américaine, tout en affirmant que ces accusations sont "ridicules".

"Tout le monde aux Etats-Unis dit maintenant que c'est la Russie qui contrôle le débat présidentiel", a ironisé Sergueï Lavrov, lors d'une interview accordée  à la chaîne américaine CNN.

"C'est bien sûr flatteur de recevoir ce genre d'attention pour une 'puissance régionale', comme le président Obama nous a appelé il y a quelque temps (...) mais cela n'est pas du tout fondé sur des faits", a-t-il ajouté. "Nous n'avons pas vu un seul fait, pas une seule preuve", prouvant ces accusations, assure-t-il.

Interrogé par la journaliste Christiane Amanpour sur la vidéo de Donald Trump tenant des propos sexistes, révélée la semaine dernière, Sergueï Lavrov a par ailleurs répondu : "Il y a tellement de ch***** autour de votre élection présidentielle, dans les deux camps, que je ne préfère pas commenter cela". 

Voici les propos tenus en anglais par Sergueï Lavrov au cours de l'interview : "English is not my mother tongue, I don't know that I would sound decent: There are so many pussies around your presidential campaign on both sides, that I prefer not to comment about this". 

>>>> À lire aussi : Donald Trump dans la tourmente après la diffusion d'une vidéo aux relents machistes et vulgaires

Lu sur CNBC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !