Procès du Carlton : relaxe "pure et simple" recquise pour DSK | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
DSK ne risque plus rien dans l'affaire dite du Carlton.
DSK ne risque plus rien dans l'affaire dite du Carlton.
©

Il fallait s'y attendre...

Procès du Carlton : relaxe "pure et simple" recquise pour DSK

Ni l'information judiciaire, ni l'audience n'ont permis d'établir l'infraction de proxénétisme aggravé.

Il fallait s'y attendre. Le parquet de Lille a requis ce mardi 17 février une relaxe "pure et simple" de Dominique Strauss-Kahn dans le procès pour proxénétisme aggravé de l'affaire dite du Carlton. "Ni l'information judiciaire, ni l'audience" n'ont permis d'établir l'infraction de proxénétisme aggravé pour DSK, a déclaré le procureur de la République de Lille, Frédéric Fèvre, à l'issue de son réquisitoire. Lors de l'instruction, le parquet avait requis un non-lieu.

Plus tôt dans la journée, Frédéric Fève a requis deux ans de prison, dont un avec sursis pour le "souteneur" Dominique Alderweireld, alias Dodo la Saumure, ainsi que 10 000 euros d'amende. Contre sa compagne, Béatrice Legrain, "coacheuse" des jeunes femmes, il a demandé 3 mois de prison avec sursis et 5 000 euros d'amende.

René Kofjer, ami d'enfance de Dodo La Saumure et ancien chargé des relations publiques de l'hôtel du Carlton qui mettait régulièrement en contact des prostituées et des clients a écoppé, quant à lui, de 15 mois de prison avec sursis ainsi que de 2 500 d'amende.

Du côté du proxénétisme "hôtelier", le ministère public estime que Hervé Franchois, ancien propriétaire de l'hôtel Carlton, et Francis Henrion, le gérant, ont très largement profité des bénéfices engendrés par la location de chambres à des prostituées. Aussi, huit mois de prison avec sursis et 10 000 euros d'amende ont été recquis à leur encontre.

Enfin,  l'avocat Emanuel Riglaire, qui a présenté Mounia, son amante dont il était selon le parquet le client occasionnel, a écopé trois mois de prison avec sursis et 5 000 euros d'amende, pour avoir présenté David Roquet à la jeune femme. 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !