Procès Apple/Samsung : le Sud-Coréen, grand perdant, devra verser plus d'un milliard de dollars à Apple | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Procès Apple/Samsung : le Sud-Coréen, grand perdant, devra verser plus d'un milliard de dollars à Apple
©

Guéguerre

Procès Apple/Samsung : le Sud-Coréen, grand perdant, devra verser plus d'un milliard de dollars à Apple

Le jury a fini par trancher. Samsung a violé les brevets de la marque à la pomme et devra lui verser plus d’un milliard de dollars de dommages.

Le jury du tribunal de San Jose, après avoir examiné quelque 700 plaintes d'Apple et de Samsung sur des violations de brevets, a déclaré le Sud-Coréen Samsung coupable d'avoir enfreint plusieurs des brevets déposés par Apple. Il a rejeté les contre-accusations de Samsung contre Apple, toujours au sujet de violation de brevets.
Elément aggravant : Samsung aurait violé ses éléments en connaissance de cause.

Mais Samsung ne compte pas en rester là et la marque va déposer un recours. Car si Apple accusait Samsung d’avoir copié ses iPhone et iPad, Samsung estimait que la marque américaine lui avait volé des brevets sur sa technologie sans fil. "Nous allons agir immédiatement pour déposer une requête en vue de renverser cette décision et si nous n'obtenons pas gain de cause, nous ferons appel de cette décision", indique le groupe dans un communiqué.

"Les consommateurs sont les perdants" du procès, poursuivi Samsung dans le même communiqué. Le jugement de vendredi "va conduire à moins de choix, moins d'innovation, et potentiellement des prix plus élevés".

Apple réclamait au départ quelque 2,75 milliards de dollars de dommages et une injonction d’interdiction de la vente de produits Samsung aux Etats-Unis. Reste à savoir si Samsung pourra continuer à commercialiser les technologies incriminées ou s’il va devoir les retirer du marché.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !