Prix Nobel d'économie : le Français Jean Tirole couronné et félicité par l'exécutif | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Prix Nobel d'économie : le Français Jean Tirole couronné
Prix Nobel d'économie : le Français Jean Tirole couronné
©Twitter Nobel Prize

Double titre

Prix Nobel d'économie : le Français Jean Tirole couronné et félicité par l'exécutif

Le président de la Fondation Jean-Jacques Laffont - Toulouse School of Economics (TSE) a été honoré ce lundi pour son "analyse de la puissance du marché et de la régulation".

Et de deux ! Les Français ont été doublement honorés par le Comité Nobel cette année. Après Patrick Modiano qui a emporté le Nobel de littérature ce vendredi, c'est au tour de Jean Tirole de remporter celui d'Economie.

Le président de la Fondation Jean-Jacques Laffont - Toulouse School of Economics (TSE), "l'un des plus influents économistes de notre temps" rappelle le Comité Nobel, est ainsi récompensé pour son "analyse de la puissance du marché et de la régulation". Il a "éclairci la manière de comprendre et de réglementer les industries avec quelques entreprises importantes", poursuit le comité, faisant allusion à ses travaux – reconnus – sur l'économie et la régulation industrielles.

Jean Tirole est le 3e Français à être honoré par le prix Nobel d'Economie, après Gérard Debreu (1983) et Maurice Allais (1988). Il recevra sa récompense financière (8 millions de couronnes suédoises, soit près de 900 000 euros) le 10 décembre à Stockholm, en compagnie des autres lauréats dont Patrick Modiano et Malala Yousafzai.

A noter, les félicitations du nouveau ministre de l'Economie Emmanuel Macron, survenues quelques minutes seulement après l'officialisation de cette récompense :

François Hollande et Manuel Valls ont également favorablement salué cette distinction. Le Président considère que ce couronnement "vient mettre en lumière la qualité de la recherche dans notre pays", tandis que le Premier ministre voit dans cette récompense un "pied-de-nez au French bashing".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !