Primaires américaines : Ted Cruz et Bernie Sanders réduisent l’écart dans le Wisconsin | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Primaires américaines : Ted Cruz et Bernie Sanders réduisent l’écart dans le Wisconsin
©Reuters

Revers pour les favoris

Primaires américaines : Ted Cruz et Bernie Sanders réduisent l’écart dans le Wisconsin

Cette défaite de Donald Trump pourrait bien l'empêcher d’être désigné candidat avant la convention de juillet.

L’écart se réduit. Le sénateur ultra-conservateur du Texas Ted Cruz, a facilement battu le milliardaire Donald Trump avec quelque 52% des voix contre 31%, selon des résultats partiels dans l'Etat du Wisconsin lors des primaires du parti républicain. Troisième et loin derrière, on retrouve le gouverneur de l'Ohio, John Kasich, avec 14%. "Que Dieu bénisse le grand Etat du Wisconsin !" a lancé Ted Cruz à Milwaukee, estimant que cette soirée était "un tournant".

Un tournant ? Avec seulement 42 délégués distribués, la victoire du sénateur du Texas ne lui permettra pas de rattraper Donald Trump qui dispose d'une grande avance dans la course à l'investiture (740 délégués contre 500). Mais elle repousse la consécration du magnat de l’immobilier, et pourrait bien l’empêcher d'atteindre la majorité absolue de 1.237 délégués, qui lui permettrait d'empocher l'investiture de façon incontestable avant la convention nationale de Cleveland, en juillet. Selon une étude menée par plusieurs experts de la vie politique américaine, il y a de fortes chances que ce nombre ne soit pas atteint. Le cas échéant, la décision se fera par un vote imprévisible des délégués, qui choisiront selon leur préférence personnelle.

De l’autre côté de l’échiquier politique, chez les démocrates, c’est un autre challenger qui a remporté le duel. Avec 53% % des voix contre 46%, Bernie Sanders a facilement dominé sa rivale Hillary Clinton, toujours dans le Wisconsin. L'électorat démocrate était plus blanc que dans ses bastions du Sud, où la minorité noire, qui vote très largement en faveur de Clinton, lui avait permis de signer plusieurs larges victoires. La candidate démocrate dispose toujours d’une confortable avance (1 771 délégués contre 1 092 pour Bernie Sanders, selon une estimation de CNN).

Prochaine étape : New York, pour la primaire du 19 avril.

>>>> A LIRE AUSSI : Donald Trump : toutes les raisons pour lesquelles il va gagner (et toutes celles pour lesquelles il est condamné à perdre)

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !