Primaires : Nicolas Sarkozy rappelle Lagarde et Bayrou à la "loyauté" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Nicolas Sarkozy estime que le comportement de jean-Christophe Lagarde et de François Bayrou est déloyal.
Nicolas Sarkozy estime que le comportement de jean-Christophe Lagarde et de François Bayrou est déloyal.
©Reuters

Point sur les "i"

Primaires : Nicolas Sarkozy rappelle Lagarde et Bayrou à la "loyauté"

Nicolas Sarkozy juge que les centristes, soutiens d'Alain Juppé, doivent soutenir le vainqueur de la primaire quel qu'il soit.

Les relations ne sont pas au beau fixe entre les centristes et Nicolas Sarkozy.

Le président de l'UDI et le président du Modem ne veulent pas s'engager à soutenir le vainqueur de la primaire de la droite et du centre s'il s'agit de l'ancien président de la République.

Il leur a répondu aujourd'hui sur Europe 1 en insistant sur leur manque de "loyauté" : "je n'aime pas les gens qui participent à une compétition et qui en contestent les règles".

Il a également adressé une attaque à François Bayrou, qui avait appelé à voter pour François Hollande en 2012 :" La règle, c'est surtout de ne pas se servir, pour sortir du socialisme, de celui qui nous y a fait entrer, c'est-à-dire François Bayrou".

La semaine dernière, le président de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde , soutien d'Alain Juppé à la primaire, avait déclaré dans l'émission Parlement Hebdo (Public-Sénat, LCP) qu'il ne soutiendrait pas nécessairement Nicolas Sarkozy si celui-ci l'emportait sur son candidat.

François Bayrou, lui, avait fait connaître sa position bien avant. Si l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy emportait la primaire de la droite et du centre, le troisième homme de l'élection présidentielle de 2007 se présenterait à nouveau. François Bayrou soutient actuellement la candidature d'Alain Juppé. 

LU SUR LE FIGARO

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !