Primaire de la droite : Vallaud-Belkacem juge "malsain" que des électeurs de gauche y participent | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Primaire de la droite : Vallaud-Belkacem juge "malsain" que des électeurs de gauche y participent
©Reuters

Chacun chez soi

Primaire de la droite : Vallaud-Belkacem juge "malsain" que des électeurs de gauche y participent

La ministre de l'Education dit aux électeurs de gauche de "ne surtout pas" voter à la primaire de la droite et du centre.

10 % des électeurs de gauche seraient prêts à participer à la primaire de la droite, selon la dernière enquête du Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof), réalisée par ­Ipsos-Sopra Steria auprès de 18 659 personnes, et publiée dans Le Monde daté 26 septembre. Parmi eux, une grande majorité est encline à désigner Alain Juppé, afin de barrer la route à Nicolas Sarkozy. L'idée sous-jacente est que le second tour de l'élection présidentielle risque fort d'opposer Marine Le Pen au candidat Les Républicains : mieux vaut donc le choisir dès à présent.

Le phénomène prend tant d'ampleur que sur le site Change.org, des sympathisants de la droite et du centre ont lancé une pétition pour tenter de contrer les ambitions de cet électorat de gauche qui souhaiterait voter à la primaire de droite. 

Ce midi, c'est même la ministre de l'Education, Najat Vallaud-Belkacem, qui s'est exprimée sur le sujet. Et pour elle, il est clair que chaque électeur devrait rester dans sa paroisse. "Je suis très attachée à la démocratie. En démocratie, il y a des règles. Le fait que dans chaque formation politique, qu'on ait décidé de se plier à une primaire, je trouve ça très bien, ça va dans le sens du progrès. Il faut laisser les primaires de chaque formation politique se tenir sans s'immiscer dedans", a-t-elle expliqué lors du 13h de France 2.
"Evidemment à un électeur de gauche qui s'interrogerait, je lui dirais de ne surtout pas y aller, poursuit-elle. Ce serait totalement malsain que de s'occuper d'une primaire Les Républicains basée sur les valeurs de la droite. Occupons-nous plutôt de notre primaire à nous."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !