Primaire de la droite : Fillon en tête dans un dernier sondage | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Primaire de la droite : Fillon en tête dans un dernier sondage
©capture écran France 2

Les jeux ne sont pas faits

Primaire de la droite : Fillon en tête dans un dernier sondage

Selon un sondage Ipsos pour Le Monde publié vendredi soir, François Fillon serait en tête des intentions de vote au premier tour devant Alain Juppé et Nicolas Sarkozy.

C'est une remontée spectaculaire dans les sondages : longtemps donné 3e homme, François Fillon pourrait arriver en tête au premier tour de la primaire de la droite et du centre, qui aura lieu ce dimanche.

D’après un ultime sondage réalisé par Ipsos, vendredi 18 novembre, auprès de 9 574 personnes, dont 807 se déclarant certaines d’aller voter, François FIllon récolterait au premier tour 30 % d’intentions de vote chez les personnes certaines d'aller voter. Cela en place en tête de ce sondage, à une très courte tête Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, qui arrivent tous deux à égalité à 29 %.

Selon Ipsos, François Fillon aurait encore gagné huit points lors de cette semaine marquée par le troisième débat de la primaire. Ce bond fait suite à une spectaculaire progression de 10 points le mois précédent. En octobre, il n'était encore qu'à 12% des intentions de vote.

Celui qui fait les frais de cette remontée est Alain Juppé, qui après avoir perdu 5 points en un mois (41 % en octobre, 36 % en novembre), a encore perdu 7 points supplémentaires au cours des derniers jours. Nicolas Sarkozy reste stable, à 29 % d’intentions de vote.

Bruno Le Maire arriverait en quatrième position avec5% d'intentions de vote, devant Nathalie Kosciusko-Morizet (3,5%), Jean-Frédérique Poisson (2%) et Jean-François Copé (1,5%).

Lu dans Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !