Primaire de la droite : Alain Juppé en tête | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Primaire de la droite : Alain Juppé en tête
©Reuters

Favori

Primaire de la droite : Alain Juppé en tête

Alain Juppé arriverait en tête au 1er tour de la primaire de la droite et l'emporterait au second tour, selon un sondage BVA pour la presse régionale.

Alain Juppé est toujours favori de la primaire de la droite en vue de la présidentielle de 2017, selon un nouveau sondage publié ce dimanche. Alain Juppé y recueille 38% des intentions de vote au premier tour contre 34% à Nicolas Sarkozy. L'ancien président fait néanmoins largement course en tête auprès des seuls sympathisants des Républicains (LR), avec 48% d'intentions de vote des personnes certaines d'aller voter au 1er tour, contre 28% à Alain Juppé.

Au second tour, Alain Juppé l'emporterait largement : il bénéficierait de 56% des voix, contre 44% à Nicolas Sarkozy. Ce dernier recueillerait cette fois 58% des votes des proches de LR, contre seulement 42% pour Alain Juppé. Le maire de Bordeaux peut de son côté compter sur 91% des voix des électeurs centristes.

François Fillon et Bruno Le Maire font jeu égal, avec 11% d'intentions de vote au 1er tour, loin devant Nathalie Kosciusko-Morizet à 4%.

Interrogés les thèmes qui leur tiennent le plus à coeur, les sondés citent d'avoir la lutte contre le terrorisme (54%) et la croissance et l'emploi (49%). Suivent la sécurité et la lutte contre la délinquance (39%), "les valeurs de la société française" (28%) et la fiscalité (25%).

BVA estime à 8% l'indice de participation à la primaire, soit "un peu plus de 3,5 millions d'électeurs". 

Enquête réalisée en ligne du 13 au 20 septembre, auprès d'un échantillon de 10.000 personnes de 18 ans et plus, "dont ont été issues 9.255 personnes inscrites sur les listes électorales", selon la méthode des quotas. 

Lu sur France TV Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !