Prêt non déclaré : François Fillon fustige "une opération de déstabilisation politique" du Canard enchaîné | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Prêt non déclaré : François Fillon fustige "une opération de déstabilisation politique" du Canard enchaîné
©PASCAL GUYOT / AFP

Contre-attaque

Prêt non déclaré : François Fillon fustige "une opération de déstabilisation politique" du Canard enchaîné

Le candidat Les Républicains a estimé que les dernières révélations du journal n’étaient "pas un sujet".

Une "opération de déstabilisation politique". Englué dans l'affaire des emplois présumés fictifs de sa femme et de ses enfants, François Fillon a subi un nouveau coup dur  après les révélations du Canard enchaîné sur un prêt non déclaré de 50.000 euros, obtenu de l'homme d'affaires Marc Ladreit de Lacharrière en 2013. Sur

Interrogé par Public Sénat / LCP, le candidat de la droite à l'élection présidentielle a lancé : "Je ne me laisserai pas entraîner dans une opération qui est clairement une opération de déstabilisation politique". Il a ensuite poursuivi : "ce n'est pas un sujet, ce feuilleton ne m'intéresse plus".

Dans l'édition du Canard enchaîné de mercredi, l'avocat de l'ancien Premier ministre a affirmé que ce prêt a été "intégralement remboursé". Il s’agit d’un oubli dans sa déclaration" à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, a fait savoir sur BFMTV Me Antonin Lévy. L’avocat a en outre estimé qu’il s’agissait d'une fausse révélation". "C’est une information que François Fillon a déclaré spontanément aux enquêteurs".

A LIRE AUSSI : Selon le Canard Enchaîné, François Fillon n'aurait pas déclaré un prêt de 50 000 euros

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !