Jean-Luc Mélenchon appelle à "l'insurrection civique" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Jean-Luc Mélenchon appelle à "l'insurrection civique"
©

Présidentielle

Jean-Luc Mélenchon appelle à "l'insurrection civique"

Le leader du Front de Gauche tenait ce mardi une réunion publique à Rouen.

Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à la présidentielle, a appelé ce mardi à "l'insurrection civique", voyant dans sa progression dans les sondages la preuve que son mouvement "a gagné ses galons".

Alors que frémissent les 10% d'intentions de vote en sa faveur, celui qui a longtemps pesté contre les sondages, a parlé dans le train l'emmenant à Rouen, de "seuil de crédibilité franchi".  Pour Jean-Luc Mélenchon, la campagne "a franchi un cap" avec un "petit temps de retard" puisqu'il comptait sur un dépassement des 10% "fin février".

Le candidat communiste, qui veut d'abord "chasser la droite" et Nicolas Sarkozy, s'est aussi félicité de la "belle mécanique grippée" de Marine Le Pen. Lors d'un point presse au Parc des expositions de Rouen, il a d'ailleurs souligné qu'il allait continuer sa "bonne cognée" face à la candidate du FN.

Quant au PS, "on n'est pas là pour détricoter le pull-over des socialistes mais les faire penser, donner des arguments, éduquer", a-t-il dit. Et "si on veut les faveurs du Front de gauche, il va falloir partager davantage les richesses!", a-t-il lancé, jugeant l'idée de François Hollande de taxer à 75% les plus riches "pas assez travaillée" mais "très bonne".


Direct : Meeting Front de Gauche de Rouenpar PlaceauPeuple

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !